versione stampabile

Sicherheit im Fokus / Pleins feux sur la sécurité / Sicurezza quale priorità

 
 

 
 
 

 

94a Assembla dei delegati 

Giovedì 28 e venerdì 29 giugno 2018

 

L’Assemblea dei delegati AD è l’organo supremo della FSFP e si riunisce ogni due anni in una delle nostre sezioni o presso il Segretariato federativo. La prossima AD sarà organizzata dalla sezione dell’Associazione di polizia del canton Berna PVBK e avrà luogo il giovedì 28 e venerdì 29 giugno 2018 a Berna.

 

 
 

Les 28 et 29 juin, environ 250 policiers de toute la Suisse se sont réunis pour la 94e assemblée des délégués de la Fédération Suisse des Fonctionnaires de Police FSFP. Sa présidente, Johanna Bundi Ryser, a été réélue à l'unanimité pour un nouveau mandat. Autre élection du premier jour, le Tessinois Michele Sussigan et le Soleurois Roger Huber ont été choisis comme nouveaux membres du Bureau exécutif. Lors de la journée thématique du 29 juin, les délégués ont échangé leurs points de vue avec des personnalités éminentes et avec des invités provenant des milieux de la police et du monde politique à propos de la prévention du stress.

 

Lors de cette journée thématique, la FSFP a également été encouragée à poursuivre sur sa lancée dans le domaine de la prévention du stress. Mais pour cela, il faut une initiative conjointe des policiers, des corps de police et du syndicat professionnel. Afin de résumer et de rendre clair ce sujet, la présidente de la FSFP, Johanna Bundi Ryser, a présenté un schéma intitulé «Ensemble pour une sécurité saine». 

 
 

 

«Selon nous, ce dessin définit les trois acteurs clés qui doivent s'attaquer à ce problème de santé: le policier et la policière, l'employeur et la FSFP», souligne la présidente de la FSFP qui martèle: «Chacun doit être conscient de ses responsabilités et de ses devoirs.»

 

Pour les policiers, cela signifie qu'ils prennent conscience des effets du stress et en tirent les conséquences. L'employeur doit être conscient de son devoir de sollicitude et s'interroger sur ses qualités dans la conduite du personnel. La FSFP doit suggérer des moyens d'intégrer le sujet dans l'éducation et la formation des policiers et éventuellement lancer ses propres propositions pour les membres. «Nous ferons notre part et nous vous guiderons au travers de suggestions, d’idées, d'informations et d'objectifs à atteindre», a déclaré la présidente de la FSFP, Johanna Bundi Ryser, aux délégués.

 
 

La FSFP prend la prévention du stress très au sérieux et exhorte tout le monde à s’en préoccuper car il s'agit de la santé de ceux qui travaillent quotidiennement pour la sécurité dans notre pays. Enfin, les policiers exigent de bénéficier de l’estime de leurs employeurs comme des politiciens qu’ils jugent méritée. 

 
 
 

>>> piu

 


 

 
 

Consulenza media e vendita spazi inserzionisti da parte della Brunner Medien AG

La FSFP ha deciso di dare mandato a partire da subito alla Brunner Medien AG di gestire tutto tanto concerne gli spazi inserzionisti di police >>>piu

 
 

 

 
 

›››   forte

Grazie e forte dei suoi oltre 26'000 membri la FSFP è l'associazione professionale di tutti gli agenti di polizia svizzeri. Essa sviluppa la sua azione sindacale tanto a livello comunale, che cantonale e federale.

›››   umana

La FSFP mette al centro delle sue preoccupazioni le donne e gli uomini che quotidianamente s'impegnano per la sicurezza delle cittadine e dei cittadini. Identificandosi con i valori democratici fondamentali, essa lotta per una polizia umana.

›››   sociale

La FSFP coltiva la solidarietà, offrendo per esempio ai suoi membri un'assicurazione giuridica professionale e gestendo un'istituzione di previdenza.
 
 

 

 
 
 
 
 

Notizie dalla FSFP

 
 
 

> E-book «100 anni FSFP»

Il libro «100 anni FSFP – Un’idea festeggia il compleanno» del 2007 da adesso è possibile averlo quale e-book.

 


 

 
 

> 11 luglio 2017 - “Niente vertice senza violenze?”

Johanna Bundi Ryser, Presidente della FSFP, partecipa alla trasmissione TV "Der Club" della SRF sul tema Amburgo “Niente vertice senza violenze?”


 

 
 
 
 
 


 

 
 


 

 

 
 

La violenza non è un rischio professionale!