Version imprimable

Sicherheit im Fokus / Pleins feux sur la sécurité / Sicurezza quale priorità

 
 

 
 
 

 

94e Assemblée des délégués 

Jeudi et vendredi, 28 et 29 juin 2018

 

L’Assemblée des délégués AD est la plus haute instance de la FSFP. Elle se tient tous les deux ans, organisée par l’une de nos 59 sections ou par le Secrétariat de la Fédération. La prochaine AD sera mise sur pied par la section FSFP Berne-Canton et aura lieu les jeudi 28 et vendredi 29 juin 2018 à Berne.

 

 
 

Les 28 et 29 juin, environ 250 policiers de toute la Suisse se sont réunis pour la 94e assemblée des délégués de la Fédération Suisse des Fonctionnaires de Police FSFP. Sa présidente, Johanna Bundi Ryser, a été réélue à l'unanimité pour un nouveau mandat. Autre élection du premier jour, le Tessinois Michele Sussigan et le Soleurois Roger Huber ont été choisis comme nouveaux membres du Bureau exécutif. Lors de la journée thématique du 29 juin, les délégués ont échangé leurs points de vue avec des personnalités éminentes et avec des invités provenant des milieux de la police et du monde politique à propos de la prévention du stress.

 

Lors de cette journée thématique, la FSFP a également été encouragée à poursuivre sur sa lancée dans le domaine de la prévention du stress. Mais pour cela, il faut une initiative conjointe des policiers, des corps de police et du syndicat professionnel. Afin de résumer et de rendre clair ce sujet, la présidente de la FSFP, Johanna Bundi Ryser, a présenté un schéma intitulé «Ensemble pour une sécurité saine». 

 
 

 

«Selon nous, ce dessin définit les trois acteurs clés qui doivent s'attaquer à ce problème de santé: le policier et la policière, l'employeur et la FSFP», souligne la présidente de la FSFP qui martèle: «Chacun doit être conscient de ses responsabilités et de ses devoirs.»

 

Pour les policiers, cela signifie qu'ils prennent conscience des effets du stress et en tirent les conséquences. L'employeur doit être conscient de son devoir de sollicitude et s'interroger sur ses qualités dans la conduite du personnel. La FSFP doit suggérer des moyens d'intégrer le sujet dans l'éducation et la formation des policiers et éventuellement lancer ses propres propositions pour les membres. «Nous ferons notre part et nous vous guiderons au travers de suggestions, d’idées, d'informations et d'objectifs à atteindre», a déclaré la présidente de la FSFP, Johanna Bundi Ryser, aux délégués.

 
 

La FSFP prend la prévention du stress très au sérieux et exhorte tout le monde à s’en préoccuper car il s'agit de la santé de ceux qui travaillent quotidiennement pour la sécurité dans notre pays. Enfin, les policiers exigent de bénéficier de l’estime de leurs employeurs comme des politiciens qu’ils jugent méritée. 

 
 
 

>>> plus

 


 

 
 

Consultation médiatique et ventes d’annonces publicitaires désormais assurées par Brunner Medien S. A.

La FSFP a confié à Brunner Medien S. A., la prise en charge des annonces publicitaires du journal fédératif police, avec effet immédiat >>> plus

 
 

 

 
 

›››   forte

Avec ses plus de 26'000 membres la FSFP s'impose comme l'association professionnelle des policiers et policières suisses. Elle développe son action syndicale tant aux niveaux communal et cantonal que fédéral.

›››   humaine

La FSFP place au centre de ses préoccupations les hommes et les femmes du service public qui s'engagent au quotidien pour la sécurité des citoyens. En s'identifiant avec les droits démocratiques fondamentaux, elle milite pour une police à visage humain.

›››   sociale

La FSFP cultive la solidarité, en offrant notamment à ses membres une assurance juridique professionnelle et une institution de prévoyance.
 
 

 

 
 
 
 
 

Nouvelles de la FSFP

 
 
 

> Livre numérique «100 ans FSFP»

Le livre «100 ans FSFP – Une idée fête son anniversaire» paru en 2007 est dorénavant disponible en version numérique (e-book).

 


 

 
 

> 11 julliet 2017 - "Pas de sommet sans casseurs?"

Johanna Bundi Ryser, Présidente FSFP, participe à la transmission TV "Der Club" de la SRF sur le thème Hambourg "Pas de sommet sans casseurs?"


 

 
 
 
 
 


 

 
 


 

 

 
 

La violence n'est pas un risque du métier !

 
 

La commission juridique veut mieux protéger les policiers

La FSFP s’est longuement battue. Une solution pour mieux protéger les policières et policiers semble maintenant à portée de main. Le 23 février, la commission des affaires juridiques du Conseil national a clairement appuyé trois initiatives décisives appelant à aggraver les peines en cas de violence contre les forces de police. >>>